Info

Evolution de l'épidémie de Coronavirus au 26 mars 2020

Le 22 mars nous étions à la croisée des chemins, aujourd’hui 3 jours plus tard la courbe de la France semble malheureusement suivre celle de l’Italie et non celle des coréens.

Il y a une polémique sur les bilans annoncés par le Pr Jérôme Salomon, du ministère de la Santé. D’où proviennent ces chiffres : il s’agit du nombre de dépistages de cas positifs, du nombre de décès et du nombre de cas graves. Ces données proviennent des établissements hospitaliers habilités (157) à dépister et soigner le coronavirus.  

Ils remontent les données aux Agences régionales de santé (ARS), qui communiquent ces chiffres à l’agence nationale Santé publique France sout tutelle du ministre chargé de la Santé. Le Pr Jérôme Salomon, se base sur ces données pour faire ses annonces quotidiennes. La polémique vient du fait que les décès dans les EHPAD ne sont pas comptabilisés et que nous n’effectuons pas de dépistage systématique contrairement à d’autres pays (Allemagne, Corée). Les chiffres de cas et de décès en France sont donc probablement sous-estimés. Cela n’en demeure pas moins que la courbe française montre que la tendance de la propagation de l’épidémie est mauvaise. Le confinement devrait se prolonger. Les autorités attendent le pic d’épidémie ce week-end en espérant ensuite une modification de la trajectoire de la courbe qui devrait « descendre », en espérant que nous ayons mieux et plus tôt gérés l’épidémie qu’en Italie.

Evolution de l'épidémie de Coronavirus au 22 mars 2020

Sans être « scientifiquement légitime » je vous livre mon interprétation des courbes du Financial Times pour suivre en direct la progression du COVID -19 :

  • La progression du Coronavirus par pays, nous montre que le 20 mars la France est à la croisée des chemins : soit le confinement est efficace et nous suivons la courbe de la Chine, soit il est inefficace et nous suivrons celle de l’Italie.

  • Un point positif : nous avons confiné la population 5 jours avant, avec 175 décès, alors que l’Italie a commencé à confiner à 800 décès.

  • Nos faiblesses : nous commandons des masques ce qui ne veut pas dire que nous serons livrés à temps…, nous répondons au confinement avec un comportement plus proche de celui  des italiens que de celui des coréens et nous ne faisons pas de test systématique de dépistage à grande échelle comme en Corée ou en Allemagne.

Évidemment les prochains jours nous diront la suite…

Étant donné que la France semble en mode réactif, la seule chose où nous pouvons encore agir collectivement et qui peut encore influencer la courbe des décès en France, c’est le confinement.

Please reload

© 2016 Syndicat Force Ouvrière Groupement Départemental de la Haute-Garonne All Rights Reserved